On vous invite à  plonger, à vous fondre dans une atmosphère unique jusqu'au point d'immersion, là où la musique, les perceptions et les sensations s'unissent.

 
Open in new window
01walid2012
homepic4
homepic5
image3
intro_photo
intro_photo01

Nouvelles et Concerts

Prochaines Dates

A venir ! 

Nouvel Album

 

 

 

 

 

 

> En savoir plus

"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.


"Entre arpèges aériens, accords veloutés et cadences douces, Walid Nahas [...] embarque ses auditeurs dans un voluptueux voyage aux paysages tendres, souriants et nostalgiques."

Edgar Davidian
L'Orient Le Jour, 2 avril 2011.


"Walid Nahas is a man emotionally connected to his piano. Playing with head bowed down close to the keys, he plays neo-romantic style melodies, charged with emotions."

Natalie Shooter, Time Out Beirut, May 2011.


"Un pur plaisir des sens qui résonne encore comme une invitation divine au voyage."

Emile Issa, Masculin, May 2011.


"Un piano qui parle, raconte, à travers les mélodies qu'il nous présente, toutes ces choses que l'on ne dit pas, ou alors tout bas, les yeux fermés."

Roula Comaty, Mondanité, May 2011.


"L'univers de Walid Nahas [...] un monde aux couleurs de la mélancolie et du romantisme. Une langue musicale conjuguant le spleen et la volupté"

V.M, Femme Magazine, May 2011.